Mot de passe oublié ? Cliquez ici

Pas encore de compte ? S'enregistrer
Me connecter

Moteur Rover K Serie

 

Historique
Rover a conçu le moteur idéal pour les autos de sport légères: léger et compact, le K series.
Le moteur K a été conçu initialement comme un moteur de 1,4 L de cylindrée entièrement en alliage d’aluminium, double arbre à came en tête entrainé par une courroie de distribution, 16 soupapes dans sa version K16 qui équipe les Caterham. Il a été ensuite réalésé jusqu’à une cylindrée de 1796cc pour la MGF.
La conception du moteur a été publiée en 1973 et a été dévoilé au public en 1984. Il est plus tard apparu dans la Rover 200 en 1989 et dans la MGF en 1995.

Caractéristiques
Sa masse est de 130kg avec la transmission et la version 1.8L produit 118BHP, ce qui procure un excellent rapport poids/puissance. Il utilise des poussoirs hydrauliques à rattrapage de jeu automatique et une injection d’essence multipoint d’orgine Bosch.
Le moteur est construit de plusieurs couches d’alliage d’aluminium maintenues ensemble par 10 goujons traversants de 16 pouces de long, qui traversent le bloc cylindre jusqu’au bas carter. Ceci ajoute une résistance supplémentaire en maintenant la structure en compression constante. Au lieu de fixer le vilebrequin avec des paliers de roulements vissés sur la partie inférieure du bloc, la k series emprunte une technique issue de la course automobile. En effet, il utilise un fond profond moulé d’une pièce pour la partie inférieure, d’une structure en échelle similaire à celle de l’arbre à came au dessus, refermé par le carter, qui est fabriqué conventionnellement à la presse. Une fois boulonné in situ, la combinaison de la structure en échelle supportant les roulements, et du bloc cylindre donne au moteur K-series une extrême rigidité sur la partie inférieure. Cela signifie qu ele moteur peut de façon fiable supporter de grande vitesse de rotation du vilebrequin, tout en minimisant les vibrations. Une meilleur tenue des roulements en découle. Enfin cette rigidité accrue autorise les concepteurs à alléger considérablement le moteur.

L’excellent article de Wikipedia sur la technique de fabrication du K series et ses avantages et inconvénients :

http://en.wikipedia.org/wiki/Rover_K-Series_engine

Cat-series et K-terham

Le design léger accompagné de performance appréciable (75cv/L de cylindrée) du moteur Rover K series ont tôt fait d’attirer l’attention de Caterham en 1990 qui cherchait à l’époque un remplaçant pour le traditionnel moteur Ford Kent qui, dufait des carburateurs, ne passerait plus les normes antipollution.
C’est ainsi que le 1400K fut installé sur les premières Caterham en 1991. Son comportement vif, bien adapté au poids de l’auto, invita Caterham à continuer dans cette voie. C’est ainsi que la gamme s’étoffa des motorisations 1600K, 1800K et 1800VVC.
La deuxième bible sur le K, le site de Dave où il explique en détail toutes ses caractéristiques et comment l’upgrader sur une Caterham.
http://www.dvapower.com/

Encore beaucoup d’informations sur le K et en particulier sur le réglage des arbres à came.
http://www.mgf.ultimatemg.com/group2/engines/index.htm

Le mécanisme VVC
Le mécanisme VVC (Variable Valve Control) développé par Rover pour le moteur K donne une caractéristique de couple singulièrement plate mais de niveau élevé au moteur. Le moteur pousse tout le temps et très fort. Ce mécanisme particulier est expliqué en détail dans les pages qui suivent:
http://www.sandsmuseum.com/cars/elise/t … rover.html

Problèmes connus
Ces données issues d’un site d’utilisateurs de MG Rover fait état des problèmes fréquemment rencontré sur les moteurs K installés à bord des berlines Rover dont l’usage peut différer légèrement de celui à bord d’une Caterham.

Moteurs K des années 1995 – 2000
Moteur 1.4 16 soupapes Rover K :
encrassement possible des soupapes d’échappement passé 50 000 km (am 96/97) (modifications usines: nouveau guides de soupapes mi 1996, nouvelles soupapes en janvier 1997); suintement d’huile par joint spi d’arbre à cames (am96/98); joint de collecteur d’échappement faible (am96/98); soucis de refroidissement; joint de culasse faible.Problèmes de gestion moteur, à-coups: lié à défaut ECU.

Moteur 1.6 16 soupapes Rover K :
Même maux que le 1.4 K

Moteurs K des années 2000 – 2004
Moteur 1.4 16 soupapes Rover K :
soucis de refroidissement; joint de culasse faible (am00/02); modification usine en 2002: joint plus épais, goujons centreurs en acier.

Moteur 1.6 16 soupapes Rover K :
Même maux que le 1.4 K

Moteur 1.8 16 soupapes Rover K :
Idem 1.4 K

Pour les années suivantes, il n’y a probablement pas encore assez d’années de recul pour signaler d’autres problèmes chroniques.
Actuellement rien n’est à signaler.

Calculateur & Diagnostic
Ouverture d’un calculateur pour Rover
http://www.mgfcar.de/mems1.9/index.htm

Docs Techniques
Ci dessous des liens pour télécharger :
– Les conseils d’entretien du moteur K :
>> Téléchargez le fichier ici <<

– L’overhaul Manual du moteur K qui détaille toutes les procédures de maintenance et de changement de pièce sur le moteur
>> Téléchargez le fichier ici <<

– Les périphériques du moteur K, capteurs et actionneurs
>> Téléchargez le fichier ici <<

– Un manuel détaillé sur les entrées sortie du calculateur des moteurs Rover
>> Téléchargez le fichier ici <<