Mot de passe oublié ? Cliquez ici

Pas encore de compte ? S'enregistrer
Me connecter

Les huiles, La bonne lubrification d'un moteur

 

La bonne lubrification d’un moteur est ce qui assurera la longévité de celui ci. c’est pour cela qu’il ne faut pas négliger cet aspect, et faire régulièrement les vidanges avec une huile de bonne qualité, à intervalle périodique pas trop éloignés, parfois même en deçà des préconisations du constructeur, dans le but d’avoir une lubrification excellente ce qui peut préserve les ensembles mécaniques essentiels du moteur.

A quoi sert l’huile
L’huile moteur a plusieurs fonctions:
– elle assure la lubrification des paliers de l’arbre à came, du vilebrequin et des bielles. Pour cela des canaux percés dans le bloc achemine l’huile pompée par la pompe à huile dans le carter moteur. En fonctionnement, se forme au niveau des paliers un film d’huile qui assure le glissement de l’axe dans son logement en minimisant les frottements donc les élévations de températures qui peuvent à terme déformer les pièces.
– elle assure aussi en partie le refroidissement du moteur car la circulation d’un fluide dans le bloc est une facon d’extraire la température du bloc moteur
– elle assure la protection contre la corrosion des pièces métalliques du moteur lorsque celui n’est pas utilisée
– Divers additifs protège le moteur contre les dépôts qui peuvent encrasser le moteur et diminuer ses performances globales.

Types d’huile
On distingue 3 types d’huile :

L’huile minérale
L’huile la moins chère est l’huile minérale. Elle provient directement de la distillation du pétrole brut. C’est l’huile la plus répandue et la plus utilisée dans le milieu automobile. Au vue de son prix, elle offre des performances moyennes tant au niveau de la lubrification que de la préservation des pièces du moteur.

L’huile de synthèse
A l’opposé de l’huile minérale on trouve l’huile de synthèse. Elle est le résultat de transformations chimiques de l’huile minérale. C’est l’huile recommandée pour les véhicules aux performances élevées et pour les utilisations les plus intensives. Elle lubrifie très bien que ce soit à chaud ou à froid, d’ailleurs c’est l’huile la plus fluide à froid. Aussi son prix est assez élevé, elle est beaucoup plus chère qu’une huile minérale.

L’huile de semi-synthèse
Enfin on trouve l’huile de semi-synthèse. C’est en fait la combinaison des deux huiles précédentes. L’huile de semi-synthèse est composée généralement de 70 à 80% d’huile minérale et de 20 à 30% d’huile de synthèse. C’est une huile recommandée pour les véhicules faisant beaucoup de ville, et faisant de nombreux démarrages car elle lubrifie très bien à froid ainsi que pour les véhicules aux performances moyennes. Son prix quand à lui est intermédiaire, plus cher que l’huile minérale et moins cher que l’huile de synthèse.

Comment identifier les huiles
Après avoir identifier le type d’huile (minérale, synthèse ou semi synthèse), la deuxième caractéristique essentielle est la viscosité. La viscosité est un indice qui détermine la résistance à l’écoulement de l’huile moteur à froid et à chaud.

Quand on souhaite acheter un bidon d’huile moteur, on est amené à rencontrer des références sur ce bidon du genre 10W40. En fait le premier chiffre indique la viscosité à froid, plus ce chiffre sera bas, meilleure sera la lubrification du moteur à froid. Le chiffre le plus bas existant pour cet indicateur est 0, c’est l’huile à froid la plus fluide donc qui théoriquement qui lubrifie au mieux le moteur à froid. Elle peut résister à des températures de -35° C. La lettre W signifie winter (hiver en anglais). Elle fait référence à la viscosité à froid de l’huile moteur. Enfin le second chiffre indique la viscosité quand le moteur est chaud, c’est à dire quand il a atteint sa température normale de fonctionnement. Cet indice est mesuré à 100° C. Plus cet indice est élevé, plus la lubrification à chaud est efficace car l’huile est très fluide. En France on dépasse rarement les 40 pour cet indice, le maximum étant 60.

Les additifs de l’huile
Si toutes les huiles se ressemblent une fois qu’on les as mises dans une catégorie (huile synthèse 5W40 par exemple), elle diffère encore par leurs propriétés. Ces propritétés ne se lisent pas sur l’emballage, et si dans une catégorie donnée, les huiles varient par leurs qualités, c’est qu’elles contiennent également un ensemble d’additifs.

Tous ces additifs viennent soit renforcer l’huile de base, soit apporter à cette huile de base de nouvelles fonctions pour la rendre encore plus performante. Certains de ces aditifs luttent contre l’usure, d’autres sont anti-oxydants, d’autres évitent la formation des dépôts dans le moteur, ou encore d’autres luttent contre la corrosion. Ces additifs sont présents dans les huiles moteurs à raison de 15 à 25%.

Il est recommandé de bien se renseigner sur les comparatifs entre huile établie par des laboratoires ou des magazines spécialisés pour choisir celle qui correspondra le mieux à l’usage que l’on veut faire de son moteur.